Voyage au Tamil Nadu - infos, pourquoi et quand

Le pays des temples et de l'art dravidien

voyage au tamil nadu.jpg

Lorsque les Indiens parlent de ‘l’Inde du Sud’, c’est généralement au Tamil Nadu qu’ils se réfèrent. C’est le cœur de l’Inde dravidienne hindoue où la langue tamoul prévaut. Elle est située le long de la côte sud-est de l’Inde. Traditionnellement protégée par la distance et la puissance militaire des royaumes du Deccan du sud, elle fut moins exposée aux influences nordiques. C’est ainsi que les trois puissantes dynasties (les Cholas, les Pallavas et les Pandyas) qui dominèrent le sud pendant plus de mille ans purent développer leurs propres institutions religieuses et politiques sans être inquiétées par les maraudeurs musulmans.

L'héritage le plus visible de cette floraison culturelle prolongée est un foisonnement de temples étonnants. Leurs gigantesques tours, ou 'gopurams', s’élèvent toujours au-dessus de nombreuses villes et villages. Ce sont ces pyramides colossales, sur lesquelles s’accrochent dieux, déesses et créatures mythologiques peints de couleurs vives, que l’on garde en mémoire après un voyage au coeur du Tamil Nadu. 

La connexion que les Tamouls gardent avec leur passé antique dravidien est très forte. De ce fait, leur mode de vie, qui a évolué sur une très longue période et sans interruption, les distingue du reste du sous-continent. Il s’agit d’un des derniers endroits au monde où la culture classique a survécu jusqu’à nos jours. Elle reste la ‘terre sainte de l’Inde’ décrite par Marco Polo comme la ‘plus splendide province du monde’.

Malgré son fort sur le front de mer, ses grandes demeures et sa réputation d'excellence pour le théâtre, Chennai (ex-Madras), la capitale de l'état, est poussiéreuse et bruyante, et donc peu attrayante. Mahabalipuram, un peu plus au sud, est un village en bord de mer beaucoup plus attractif : en plus de ses monuments taillés dans le rock par les Pallavas (5e - 9e siècles), le village bénéficie d’une longue plage de sable blanc. Plus dans les terres, Kanchipuram est un centre de pèlerinage au passé illustre et Pondicherry, territoire de l'union enclavée dans le Tamil Nadu, rappelle la présence française en Inde.

Continuant vers le sud, le voyageur rejoint le royaume Chola (apogée 9e - 11e siècles). L'héritage de cette dynastie se constitue des temples de Chidambaram, Gangaikondacholapuram, Kumbakonam et Darasuram, à l’architecture extraordinaire. Capitale du royaume pendant quatre siècles, Thanjavur (ex-Tanjore), quant à elle, abrite les plus beaux ‘bronzes Chola’ et près d’une centaine de temples.

temples du Tamil Nadu.jpg

Au centre de l’état, au nord de Tiruchirappalli (ou Trichy) figure Srirangam qui abrite l’un des plus grands temples d’Inde du sud. Y transitaient jadis les Nayaks (14e – 16e siècles), dont la capitale Madurai, plus au sud, accueillait également pèlerins, prêtres, marchands ambulants et tailleurs. Elle reste aujourd’hui une étape privilégiée lors d’un voyage au coeur du Tamil Nadu.

Rameshwaram, située sur la longue langue de terre qui descend vers le Sri Lanka est un centre de pèlerinage important. Kanyakurami également, située à la pointe extrême sud de l'Inde, là où se rencontrent la baie du Bengale, l'océan Indien et la mer d'Arabie. Les deux cités ont l'avantage supplémentaire de bénéficier de brises fraîches et de vues sur l'océan.

Enfin, s'il est indéniable que les temples forment le principal intérêt d’un voyage au Tamil Nadu, d’autres sites, situés à l’ouest de l’état attirent tout autant le visiteur. Parmi ces destinations, pour un séjour plus orienté vers la nature, figurent les stations de montagnes de  Kodaikanal et Ooty. Verdoyantes, elles offrent de belles vues  sur les forêts de teck et les plantations de thé et de café.

Circuit au Tamil Nadu.jpg

Pourquoi un voyage au Tamil Nadu ? 

Parmi toutes les possibilités de circuits en Inde du sud, un voyage au Tamil Nadu reste différent et authentique pour les raisons suivantes: 

- la population est fière de sa culture très ancienne et de sa langue qui la démarque des autres régions.  

- l'extraordinaire richesse du patrimoine et la multitude de temples, que l'on ne trouve nulle part ailleurs. 

- Kanyakumari (ex-Cap Comorin), le point le plus méridional de la péninsule indienne.

Quand partir au Tamil Nadu ? 

Informations sur le meilleur moment pour partir au Tamil Nadu :

- entre décembre et mars, les températures restent fraîches, c'est donc la meilleure période pour s'y rendre. 

- d'avril à juin : les températures montent jusqu'à leur maxima quand la chaleur devient accablante.  

- de juillet à septembre : période chaude pendant laquelle la mousson qui balaie le reste de l'Inde épargne l'état. 

- octobre et novembre sont les mois pendant lesquels les pluies sont les plus abondantes.