Les temples de Khajuraho au Madhya Pradesh.jpg

Le joyau des Chandela  

Les temples de Khajuraho   

La visite des temples hindous et jaïns de Khajuraho est essentielle sur tout itinéraire du nord de l’Inde. Superbement restaurés après presque mille ans d'abandon et de négligence, ils sont célèbres surtout pour la sensualité délicate -et franchement érotique- de leurs sculptures. Érigés entre 950 et 1050, ils représentent la plus grande réalisation architecturale de la dynastie Chandela, alors à l'apogée de sa gloire. "Redécouvert" par un géomètre britannique en 1830, accessible au public depuis 1923, le site figure au Patrimoine Mondial de l'Unesco depuis 1986. 

Les monuments de Khajuraho

À la fin du 12e siècle, 85 temples répartis sur 20 kilomètres carrés sont en activité. Ils "disparaissent" après l’annexion du royaume Chandela par le sultanat de Delhi au 13e siècle. Aujourd’hui, seuls 22 d’entre eux, répartis sur 6 kilomètres carrés, sont toujours visibles.

Tous les temples, sauf un, font face au soleil levant. Tous, sauf quatre, sont dédiés à Shiva, Vishnu et Ganesh. Des milliers de sculptures couvrent tous les temples, dont 80% représentent la vie quotidienne au Moyen-Âge: femmes se maquillant, musiciens jouant de leur instrument, potiers, fermiers et autres personnages occupés à leur tâche quotidienne. Moins de 10% de ces sculptures sont érotiques, elles font cependant la réputation du site.

Groupés en trois zones géographiques, les temples sont construits en grès sans utilisation de mortier. Il s’agit là de l’une de leur particularité : les pierres sont maintenues ensemble par un système d'emboîtement par mortaise et tenon et ne tiennent en place que grâce à la gravité !

Ces temples sont l'exemple parfait de la synthèse entre l'architecture et la sculpture. 

Outre une entrée, la plupart des temples comprennent cinq parties : un vestibule, une salle, une grande estrade, une cella et un déambulatoire. Des panneaux et des frises ornent les murs extérieurs, et l'intérieur comporte d'innombrables sculptures. Les images des divinités, les scènes guerrières et érotiques, les silhouettes des nymphes en attitude tribhanga -triple flexion du corps-, les montures des dieux et autres animaux font partie du festival sculptural de Khajuraho. Ici, la femme, symbole de l'Énergie divine, est au centre de l'imagerie de l'art.

Détails des temples de Khajuraho.jpg
Les monuments de Khajuraho.jpg

Les joyaux d'architecture de Khajuraho

Longtemps oubliés et laissés aux bons soins de Dame Nature, les temples de Khajuraho revivent et sont accessibles à tous les passionnés d'architecture. Appartenant à la fois aux religions hindoue et jaïne, ils comptent parmi les plus grands chefs-d'oeuvre de l'art indien. Inclure la visite de ces joyaux est un must lors de l'élaboration d'un circuit en Inde du Nord.